DHAKA


DHAKA
DHAKA

DHAKA ou DACCA

Capitale du Bangladesh, Dhaka est située juste au nord du Bariganga, un bras du Dhaleswari. Son nom proviendrait de celui d’un arbre, le dhak , autrefois très répandu dans la région, ou bien de Dhakeswari (Déesse cachée), dont le mausolée se trouve dans la partie ouest de la ville. L’histoire de Dhaka remonte au Ier millénaire, mais la ville n’acquit de l’importance qu’à partir du XVIIe siècle, lorsqu’elle devint la capitale moghole de la province du Bengale (1608-1639 et 1660-1704). Elle fut le centre d’un commerce maritime florissant qui attirait les marchands anglais, français et hollandais.

Les monuments historiques de la période musulmane comprennent le fort L l Bag (1678), le Bar Katr , ou Grand Caravansérail (1664), le Klotra Katr , ou Petit Caravansérail (1663), et ネusayni-D l n, monument religieux de la secte sh 稜‘ite (1642). Parmi les autres édifices du XVIIe siècle, on citera encore le temple hindou de Dhakeswari et l’église Tejgaon construite par les Portugais. Les quelque sept cents mosquées, dont le Bayt al-Mukarram, remontent au XVe siècle. Dhaka abrite aussi des édifices religieux birmans et thaïlandais.

Avec le déplacement de la capitale provinciale à Murshid b d (1704) et le déclin de l’industrie de la mousseline, Dhaka entra dans une période de déclin. Elle passa sous contrôle britannique en 1765 et continua à s’affaiblir jusqu’à ce qu’elle fût désignée comme capitale du Bengale oriental et de la province d’Assam (1905-1912). En 1956, la ville devint capitale du Pakistan oriental, mais elle souffrit gravement de la guerre d’indépendance qui, en 1971, la consacra capitale du nouvel État du Bangladesh.

Avec son port fluvial de N r yanganj, situé à 16 kilomètres au sud, Dhaka (3,3 millions d’habitants en 1991; 6,1 millions pour l’agglomération) possède maintenant la plus grande concentration industrielle du pays. Les productions traditionnelles sont la j md n 稜 (mousseline de grande qualité), la broderie, la soie et la joaillerie. Les usines de la périphérie traitent et tranforment le riz, le jute et le coton, et produisent des biens de consommation. L’université de Dhaka a été fondée en 1921; une école des arts et métiers, un centre de formation et de recherche de science nucléaire et une bibliothèque en font un centre culturel.

Dhâkâ
(anc. Dacca) cap. du Bangladesh, près du delta du Gange; 1 679 570 hab. (aggl. urb. 3 458 600 hab.). Centre comm. Industr. text.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dhaka — Dhâkâ Dhâkâ Administration Pays  Bangladesh …   Wikipédia en Français

  • Dhâkâ — Administration Pays  Bangladesh …   Wikipédia en Français

  • Dhaka — Dhaka, o Dacca (ধাক), con una población en su área metropolitana de unos 12 millones de habitantes, es la capital de Bangladesh. La ciudad está situada en un canal del río Dhaleswari, en el centro de la mayor región productora de yute del mundo.… …   Enciclopedia Universal

  • Dhaka — Dhaka, Landschaft, s. Dacca …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Dhaka — Dhākā, indobrit. Division (Prov. Bengalen; seit 1905 Ostbengalen und Assam), 38.965 qkm, (1901) 10.807.825 E. – D., Hauptstadt der Div. D. und der neuen Prov. Ostbengalen und Assam, 90.542 E.; im 17. Jahrh. 3 400.000 E.; Prachtgebäude aus der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dhaka — (izg. Dȁka) ž glavni grad Bangladeša na delti Gangesa …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Dhaka — → Dacca …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Dhaka — (izg. dȁka) ž DEFINICIJA glavni grad Bangladeša na delti Gangesa, 6.105.000 stan …   Hrvatski jezični portal

  • Dhaka — A figured muslin …   Dictionary of the English textile terms

  • Dhaka — [dä′kə, dak′ə] capital of Bangladesh, in the WC part: pop. 11,726,000 …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.